8 juil. 2017

Amore 14

Ecrit par : Federico Moccia
Edition : Le livre de poche
601 pages
Prix : 6,95€

[Contemporain/Romance]

De quoi ça parle ?

Amore 14, c'est le journal intime de Carolina, une adolescente de quatorze ans qui vit à Rome. A ce cahier, elle confie tout, ses doutes et ses espoirs, ses relations avec ses meilleures copines, les disputes dans la famille, notamment entre son frère aîné et son père. C'est vers son journal qu'elle se tourne quand son grand-père meurt, et quand son frère quitte la maison familiale après une violente scène avec son père.
Mais la vie de Carolina, c'est aussi des coups de coeur. Notamment pour Massimiliano, qu'elle a rencontré dans un magasin de disques. Un seul regard et c'est le coup de foudre ! Une vision étonnante de réalisme et de candeur, qui dit tout sur l'allégresse des premiers troubles de l'adolescence, sur ses cruelles désillusions aussi, avec une exquise tendresse...





Selon moi...


Federico Moccia est un auteur italien que je mourrais d'envie de découvrir. Et j'avoue que c'est cette couverture qui m'a le plus tenté, oui oui, je me suis laissé séduire par la couverture. Et comme vous le savez certainement, je ne lis que très rarement les quatrième de couverture. Je me suis donc lancé dans cette lecture en cette chaude période pensant me plonger dans une très belle histoire d'amour à vous faire pâlir d'envie.
Et bien je me suis bien tromper. 

Dans ce roman, pour lequel je vous conseil de ne pas lire le résumé de la quatrième car il est beaucoup TROP SPOILER a mon goût, (Oui je l'ai quand même écrit, mais c'est juste pour la forme désolé.) on va donc suivre une jeune adolescente de 13/14 ans qui se nomme donc Carolina.
Et pour dire les choses clairement, ce n'est pas vraiment une "histoire", il s'agit en fait, du journal intime de cette jeune personne.
Nous, lecteur, allons donc suivre les aventures ou mésaventures de Carolina. Toute sa vie, dans les moindres détails, soyez-en sûre, mais aussi ses pensées, ses doutes, ses craintes de la vie, et toutes sortes de réflexion.

Pour parler franchement, j'ai été incroyablement déçu par ce roman. 
Je ne m'attendais pas du tout à ça. En fait, je ne pense pas avoir commencé par le bon livre, je pense que ce roman ne met pas vraiment l'auteur à son avantage et j'en suis encore plus déçu.
Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas encore, il faut savoir que je suis une GRANDE AMOUREUSE de l'ITALIE. Alors forcément un auteur italien, et un roman qui promet de parler d'amour de part sa couverture sa ma vendue du rêve tout de suite. SAUF QUE trop d'illusion, tue l'illusion. 
J'ai donc été très déçu en découvrant l'histoire, qui ne m'a d'ailleurs pas plu tout de suite. Il faut dire ce qui est, j'ai eu énormément de mal à rentrer dans l'histoire, à m'attacher aux personnages. J'ai donc pensé plusieurs fois à abandonner ce roman, mais je ne voulais pas qu'il me gâche complètement mon opinion sur l'auteur. Alors j'ai persévéré.

Parlons un peu plus en détail du roman.
Le personnage de Carolina, qui a 13 ans, et non pas 14 ans, pendant la majorité du roman, est en réalité encore un bébé. Alors honnêtement j'ai été très surprise de sa façon de vivre. Mais après tout, peut être que les italiens sont en avances sur nous. J'avoue que je ne sais pas.
Bref, la protagoniste m'a beaucoup surprise, notamment par sa mentalité que j'ai trouvé assez bien développé pour son âge, mais aussi par les libertés que lui laisse ses parents qui sont, pour ainsi dire, inutile. Enfin bref, je n'ai pas juste été surprise mais en réalité, choqué. Carolina boit de l'alcool pour la première fois à une soirée lorsqu'elle a encore 13 ans, elle découvre la sexualité avec plusieurs garçons, et elle sors quasiment tous les week-end. Alors arrivé à ce stade, on se demande où sont les parents ?

Passons à la plume de l'auteur, que j'avoue avoir trouvé assez étrange. Le style en lui même est assez simple, il écrit ce qu'il pense, comme il le pense. Mais ce que je n'ai pas vraiment compris, ni apprécié, c'est que l'auteur nous balance dans le journal intime de Carolina, mais parfois Carolina ne nous parle pas comme à un journal intime, vous voyez ? Elle parle comme un narrateur extérieur nous parlerais, en nous cachant certaines choses, certaines pensées, ce qu'on ne devrait pas du tout avoir dans un journal intime.

Bon, je pense que cette chronique est assez laborieuse comme ça. Résumons. 
Je n'ai pas vraiment apprécié l'histoire de ce livre que j'ai trouvé beaucoup trop longue pour ce que c'est. J'ai trouvé l'approche de l'auteur un peu laborieuse pour un journal intime. Les personnages ne m'ont pas marqué plus que ça, je n'ai pas spécialement accrocher avec eux.
Les deux seuls points positifs de cette chronique, se sont les très belle citations et leçon de vie et évidemment le fait que cela se passe en Italie.
Autrement, je ressors de cette lecture très déçu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire